Les 8 erreurs à éviter pour l’acquisition d’un bien via les ventes aux enchères

Les 8 erreurs à éviter pour l’acquisition d’un bien via les ventes aux enchères

Dans cet article, nous allons vous révéler les 8 erreurs à éviter pour l’acquisition d’un bien aux ventes
aux enchères :

1ére erreur : Ne pas visiter le bien immobilier
Cela semble pourtant logique, mais il y a parfois certains enchérisseurs qui achètent des biens sans
visiter.

En ne visitant pas le bien, vous prenez le risque d’avoir un bien occupé, très dégradé ou squatté par
exemple. Un investisseur sérieux ne peut prendre un tel risque !

2 eme erreur : Avoir des critères d’acquisitions trop précis
En effet dans les ventes aux enchères, les biens sont moins nombreux que sur le marché standard, et
il faut parfois faire avec ce qui se présente. Et il est probable, que le bien immobilier ne soit pas
exactement dans le quartier ou secteur recherché, mais pensez toujours rentabilité et plus value ou
rareté du bien.

Posez-vous ces questions ?
Est-ce que ce bien à ce prix (votre enchère max) est il une bonne affaire ?

Si je souhaitais le vendre sur le marché traditionnel aujourd’hui est ce que je ferais une plus-value ?

Est ce qu’en le mettant en location ma rentabilité serait intéressante ?

Si la réponse est oui, il est temps d’élargir vos critères et de vous positionner.

Je vous rassure, Beaucoup d’investisseurs le font.

3 éme erreur : Laisser les émotions dépasser la raison
C’est une erreur assez courante dans ce type de vente, car vous n’avez pas l’impression de
réellement acheter un bien immobilier, et il y a une part d’excitation et frustration à l’audience, c’est
l’effet « CASINO ».

En effet, une atmosphère particulière règne au tribunal, et la compétitivité entre chaque acheteur
pousse certains à laisser place aux émotions.

Certains arrivent à les gérer et d’autres se laissent complètement aller. Ne soyez pas cette deuxième
personne.

Sur ce type de vente, il faut absolument vous protéger de vous-même, et vous fixer un prix plancher
à ne pas dépasser, quoi qu’il se passe.

Vous achèterez de cette façon de manière beaucoup plus raisonné et raisonnable et vous serez sur la
route du succès à coup sûr.

N’oubliez jamais que vous êtes sur ce type de vente pour réaliser une bonne affaire et non pour avoir
un coup de cœur ou flatter votre ego à l’audience en remportant l’enchère à n’importe quel prix.

Rassurez-vous également en vous disant, qu’il y a des centaines de nouveaux biens à vendre sur
toute la France, toutes les semaines.

Inutile de se focaliser sur un seul bien, si ce n’est pas celui-ci, tant pis, il y en aura d’autres.

4 eme erreur : s’occuper de son financement après l’achat
Contrairement à une vente classique, sur ce type de vente, vous n’avez pas la faculté de vous
rétracter, ni de conditions suspensives d’obtention de prêt immobilier.

Ce qui veut dire que votre financement doit être valider, car vous subirez des pénalités importantes
en cas de défaut de paiements dans les délais impartis.

Il faut donc, prévoir et connaître votre enveloppe financière avant de participer à une enchère
immobilière.

5 eme erreur : Ne pas consulter le cahier des conditions de ventes
On ne le répétera jamais assez :ce document est très important, ne pas le consulter serait comme
conduire une moto a vive allure sans casque.

Si tout va bien, tout va bien, mais s’il y a un pépin sur le dossier, ça peut faire très mal, surtout à
votre portefeuille, alors prenez garde !

6 éme erreurs : Donner son enchère maximale en public
Oui, je sais, ça parait bête, mais certains le font, volontairement ou involontairement, mais sachez
que c’est assez stupide.

Puisque vous donnez ainsi une indication aux autres futurs amateurs, qui sont intéressés sur le même
bien que vous.

7 erreur : Ne pas évaluer le bien immobilier
Idem chose, très importante, vous devez absolument savoir combien coûte le bien visité en l’état,
mais également après travaux.( s’il y en a)

Vous devez donc connaître le marché actuel du bien à l’instant T, afin de pouvoir vous positionner
dans les meilleures conditions.

8 eme erreur : Acquérir un bien immobilier occupé pour votre première enchère
C’est également une erreur que certains font, en sous-estimant la complexité des démarches.

Notre conseil : n’achetez pas votre premier bien aux enchères occupé par le propriétaire.

Nous allons vous expliquer pourquoi ?

Tout d’abord, sachez que si le bien est occupé, vous devez faire votre affaire de l’expulsion du ou des
occupants.

Donc en cas de problèmes professionnels des occupants (chômage, etc.) ou problèmes de santé
(invalidité ou présence d’enfants) , cela peut devenir très compliqué de reloger ou de trouver des
solutions.

La procédure peut alors être longue et contraignante et elle à surtout un coût environ 3 – 4 000
euros.

Très sincèrement, ce type de d’opérations doivent être laissé à des professionnels qui disposent de
méthodes et fonds solides afin de trouver des accords à l’amiable, par exemple un relogement ou un
accord financier.